Aller au contenu

Nouvelle hypothèque

Vous avez trouvé le logement de vos rêves ? La seconde étape consistera à le financer. Et avant de partir à la chasse aux organismes prêteurs, demandez-vous s’il ne serait pas plus utile de confier cette mission à un interlocuteur unique : votre conseiller financier.

En Suisse, l’hypothèque représente une sûreté réelle permettant à un organisme de crédit d’obtenir une garantie sur votre achat immobilier. Cette possession peut revêtir différentes formes comme la copropriété, la propriété par étage (PPE), ou encore la propriété commune. Elle sécurise la banque et vous permet de financer votre projet en devenant propriétaire. Ce n’est qu’après le remboursement de votre emprunt immobilier que la mainlevée de l’hypothèque pourra être réalisée. Le terme du prêt mettra alors fin au droit de l’établissement de crédit sur vos biens immobiliers.

Faire appel à un conseiller financier pour son hypothèque

Faire appel à un conseiller financier pour contracter une hypothèque est un réel gain de temps aussi bien que d’argent. 360 Degrés vous fait bénéficier de son expertise et vous accompagne dans votre projet avec un cheminement en différentes étapes :  

    1. analyse de votre situation financière ;
    2. calcul du montant du prêt immobilier qui pourrait vous être accordé ;
    3. recherche de l’amortissement le plus avantageux selon votre projet ;
    4. négociation pour vous faire bénéficier des meilleures conditions de taux d’intérêt. 
    5. calcul des conséquences de l’investissement sur la fiscalité, la prévoyance, le droit successoral et matrimonial. 
      Une fois le projet étayé il s’agira alors de réaliser le montage du dossier hypothécaire puis de négocier sa tarification auprès des établissements bancaires et assurances. Ce n’est qu’après avoir pris soin de bien négocier chacun de ces montants que nous vous proposerons le choix qui vous correspond le mieux.


360 Degrés constitue votre intermédiaire et interlocuteur unique avec l’établissement financier (banque ou autre organisme prêteur). Ainsi, nous ne vous prêtons pas directement l’argent, mais nous obtenons pour vous le financement de votre projet de crédit immobilier. C’est un précieux temps gagné en vous évitant de partir vous-même à la chasse aux institutions bancaires sans connaître les spécificités de chacune.

Vos questions? Nos réponses!

La souscription principale d’un prêt hypothécaire vous engagera au paiement de différents frais : 

  • les intérêts hypothécaires ;
  • les droits de mutation et frais de notaire (3 % à 5 % de la valeur du bien)
    les charges d’entretien ;
  • l’amortissement de l’hypothèque immobilière qu’il soit direct ou indirect.
  • l’apport qui terminera la différence de la garantie hypothécaire.

 
Toutefois, un minimum de 10% en cash sera exigé  et le restant pourra alors être pris en charge en nantissement des avoirs de prévoyance.

En Suisse, le crédit hypothécaire se divise le plus souvent en deux parties : 

  • un premier rang : compris entre 0 % et 65 % de la valeur vénale du bien immobilier ; 
  • un second rang : compris entre 65 % et le reste de la garantie hypothécaire.

 
Cependant, seul le second rang du crédit hypothécaire devra être amorti et remboursé par l’emprunteur. Cela peut se faire sur 15 ans, toutefois le remboursement devra être effectif le jour de votre passage à la retraite. En d’autres termes, si vous prévoyez de prendre votre retraite dans 7 ans, vous aurez alors seulement ce laps de temps pour rembourser l’emprunt. 

Bon à savoir : L’ensemble de ces frais varient d’un canton à l’autre, il est donc primordial de prévoir des fonds supplémentaires afin de sécuriser votre achat.

Avant de réaliser votre demande d’hypothèque, vous devez posséder un minimum de 20 % de la valeur d’achat du bien immobilier. 65 % du financement doit être issu de votre premier rang et 15 % du second. Ce montage sera toutefois différent lorsqu’il concerne les résidences secondaires, de vacances ou des biens de rendement. 

Le saviez-vous : Vous désirez acheter un bien de rendement ? Le rendement brut ou net avant impôt vous a été présenté ? Attention, seul le rendement net après impôt des fonds propres importe dans la comparaison. Consultez-nous avant de vous lancer !

L’amortissement du second rang peut être réalisé de deux manières différentes. Si vous optez pour un amortissement direct, vous rembourserez chaque année de façon constante le prêt hypothécaire. Avec ce procédé, le montant de la dette ainsi que les intérêts hypothécaires réduisent donc progressivement. 

À l’inverse, dans le cadre d’un amortissement indirect, l’emprunteur règle seulement les intérêts hypothécaires à l’organisme prêteur. Le montant à amortir chaque année est alors versé sur votre police d’assurance du troisième pilier. Après un certain délai fixé préalablement avec la banque, vous rembourserez alors intégralement la part amortissable en une fois. L’objectif consiste ici à couvrir la partie amortissable du prêt hypothécaire, vous constituer un capital privé, mais également couvrir les risques de décès et d’invalidité avec une ouverture du paiement des primes.

Trois types d’hypothèques permettent d’obtenir un prêt pour financer son patrimoine immobilier en Suisse.

1/L’hypothèque à taux fixe

Pour obtenir une hypothèque à taux fixe, l’emprunteur s’engage avec la banque sur le montant du crédit ainsi que le taux d’intérêt qui sera identique tout au long de la vie du contrat (1 à 15 voire 20 ans). 

Très avantageux, il permet une fois le contrat signé de rester sur le même taux, même si le marché des taux hypothécaire s’emballe.

2/ L’hypothèque à taux variable

L’hypothèque à taux variable se démarque par sa flexibilité. Sans condition de durée, son taux d’intérêt fluctue en fonction des conditions du marché. Modulable, elle présente divers avantages : 

  • Sa résiliation ne fait pas l’objet de pénalité ; 
  • Son délai de préavis pour mettre fin au contrat est relativement court (entre 3 et 6 mois). 

Le taux hypothécaire est quant à lui plus élevé.

3/ L’hypothèque SARON
Anciennement dénommée Libor, l’hypothèque Saron calcule un taux d’intérêt fixe sur une durée prévue à l’avance qui peut être d’1, 3, 6 voire 12 mois. Son taux sera fixe durant une certaine durée avant de repasser sur un taux variable. Ce passage est cependant défini en amont entre l’emprunteur et l’organisme prêteur. 

Le saviez-vous ? Il est tout à fait possible que votre hypothèque porte sur un bien immobilier en France, mais soit souscrite par une banque Suisse à la condition qu’il s’agisse d’une résidence secondaire. 

C’est après avoir discuté de votre projet ainsi que de vos revenus que nous déterminerons ensemble la solution la plus adaptée à votre budget. Nous pourrons dès lors optimiser le choix de votre hypothèque afin que celle-ci soit la plus intéressante et avantageuse pour vous.

Besoin d'un conseil ?

    * champs obligatoires




    Quand préférez-vous être contacté ?

    En cochant cette case, vous acceptez notre politique de confidentialité.
    Ce formulaire recueille des informations personnelles (nom, téléphone, e-mail, ...) afin que nous puissions correspondre avec vous et répondre à votre demande. En savoir plus à ce sujet